Chorégraphes invités

Année 2016-2017  

Erre Que Erre

Section Contemporain
Collectif d’artistes de tous horizons, Erre Que Erre est une compagnie alliant danse contemporaine, théâtre, arts visuels. Leur création est basée sur une volonté de varier les inspirations et supports afin d’imaginer de nouvelles formes et concepts de la danse et du mouvement. Erre Que Erre a développé une identité forte de son association avec de nombreux artistes et de nombreuses collaborations. La Compagnie est soutenue par le Département de la culture de Catalogne (Generalitat de Catalunya), INAEM (Ministère de la Culture de l’éducation) et l’ICUB (Mairie de Barcelone).

Amine Boussa – Cie Chriki’Z

Section Hip-Hop
Amine BOUSSA est un jeune danseur autodidacte et chorégraphe.
Né à Alger, il découvre la danse hip hop au lycée et commence à s’entraîner assidûment. Il prend ses premiers stages avec les compagnies Käfig et Accrorap et connaît la scène très rapidement en participant à l’ouverture du festival mondial de la jeunesse à Alger devant 75000 personnes, un spectacle de Safy BOUTELLA, présenté en Août 2001.

De 2002 à 2003, Amine danse pour le ballet National d’Alger dans la pièce « LE PEUPLIER ROUGE ».En 2004, il danse pour Robert SIEGFRIED compagnie Dit de Grenoble (danse contemporaine). La même année,il est danseur interprète dans lapièce « DOUAR » dela compagnie Accrorap / Kader ATTOU, pièce qui compte plus d’une centaine de dates en France et à l’étranger (Israël, Pays‐Bas, Ukraine, Serbie, Egypte, Algérie, Tunisie, Iledela Réunion…etc.).En 2007, Amine intègre la compagnie EGO, participe à de nombreux projets pédagogiques et artistiques et danse dans « CATCH ME IF U CAN ! » un spectacle de rue.

En 2009, Amine BOUSSA est danseur interprète dans une pièce de trois solos pour la compagnie Etre’Ange : « MÉTAMORPHOSE » En 2010, il danse dans la pièce « SYMFONIA PIESNI ZALOSNYCH » pour le Centre Chorégraphique National de La Rochelle / Poitou‐ Charentes, Kader ATTOU / compagnie Accrorap (création été 2010 festival Montpellier Danse). La même année, il crée la compagnie Chriki’Z à La Rochelle et chorégraphie sa première pièce en 2011, « MOOVANCE ».Amine BOUSSA continue également son parcours d’interprète et danse dans« INSTABLE » de la compagnie S’POART/ Mickael Le Mer. Il intègre également la compagnie De Fakto pour la pièce Franco-Mexicaine « LA NINA de LA CASA AZUL ».

À l’image de son parcours, Amine veut donner à la compagnie Chriki’Z un hip hop loin des clichés et ouvert à d’autres stylistiques , un hip hop qui se nourrit des rencontres sans pour autant négliger le côté performance.

En 2014, Amine rejoint encore une fois Kader ATTOU et le Centre Chorégraphique National de La Rochelle pour la dernière création « OPUS 14 ». Première prévue pour septembre 2014 à La Biennale de La Danse de Lyon. En 2015, Il collabore avec Andrés MARIN et Kader ATTOU sur « YATRA », pièce qui mêle danse hip hop, danse flamenco, percussion et musique traditionnelle indienne.
(Source : http://chrikiz.com/)

Kader Belmoktar – Cie Kafig

Section Contemporain
Section Hip-Hop
Kader Belmoktar débute sa carrière de danseur à Valence en 1993 avec le groupe CULTURE STREET. En 1997, il rejoint la Compagnie TRACTION AVANT, pour la création du spectacle Désert. Mourad Merzouki lui propose, en 1999, la reprise du rôle de Frank II Louise dans le spectacle Récital. Cette rencontre l’emmène vers d’autres projets de création au sein de la Compagnie Käfig : Pas à Pas (2000), Dix Versions (2001), Corps est graphique (2003). Au printemps 2004, Kader fait une première expérience de création personnelle, avec Phases Cachées, pièce dans laquelle il dirige cinq danseurs de la compagnie et s’interroge sur le poids et la force du regard que portent les autres sur nous.
Kader poursuit sa collaboration avec Mourad Merzouki lors de la création de Terrain Vague en 2006. A l’été 2007, il découvre un autre univers avec ses codes et ses spécificités : le patinage artistique et travaille avec le couple de patineurs, vice-champions de France 2007, Fabien Bourzat/Nathalie Pechalat. Il signe la chorégraphie de leur programme libre en exploitant le thème de « la folie ». En 2007, il participe de nouveau à la création du spectacle jeune public de la Compagnie Käfig : Tricôté. En 2008, il assiste Mourad Merzouki sur la chorégraphie de la pièceAgwa. Il accompagne régulièrement les tournées des spectacles de la Compagnie Käfig en tant qu’assistant artistique. Il a par ailleurs assisté Mourad Merzouki sur la mise en œuvre des défilés brondillants des Biennales de la Danse de Lyon en 2008, 2010 et 2012. Sa collaboration avec Mourad Merzouki évolue au fil des années vers une plus grande complicité qui l’amène à assister le chorégraphe dans son travail de création. En 2011 et 2012, il travaille de nouveau à ses côtés en tant que danseur sur la nouvelle création franco-taïwanaise YoGeeTi de la Compagnie Käfig. Kader poursuit sa démarche artistique par le biais de la transmission. Il anime de nombreux ateliers de danse auprès de publics diversifiés : milieu scolaire, hospitalier, carcéral. Il s’engage également dans la formation de formateurs.
(Source : http://www.7steps.eu/)

 

Kirsten Debrock – Cie Kd danse

Section Contemporain
Section Hip-Hop

Kirsten Debrock est née aux Etats-Unis. Après sa formation au Conservatoire Royal de la Haye, elle danse au sein du Nederlands Dans Theater dirigé par Jiri Kylian, du Basler Ballett et du Scapino Ballet de Rotterdam. Elle travaille avec de nombreux chorégraphes dont Christopher Bruce, Nils Christe, Nacho Duato, Mats Ek, Daniel Ezralow, William Forsythe, Lar Lubovitch, Jiri Kylian, Heinz Spoerli et Hans Van Manen. En 1983 elle reçoit le Grand Prix Dansers Fonds,79. En 1991 elle remonte Symphony in Three Movements de Nils Christe pour le Ballet National de Nancy. En tant que chorégraphe, Kirsten Debrock crée Eye Spy et Cages pour le Scapino Ballet de Rotterdam, Dust in my wings et French Dinner pour le Ballet de Saragosse, Aumelas Steps, Barok, Cel, Dromen en Bedrog pour Introdans, Ein Glas Wasser pour le Theater Hagen, Trias pour la Hoge School voor de Kunsten à Arnehm, Double Level pour le Ballet de l’Opéra de Nice… En 2006, elle fonde la compagnie KD Danse pour laquelle elle crée aussi la plupart de ses chorégraphies (Discussion autour d’une table – 2006, Le Temps – 2008, Bal de Vie – 2010, ONE – 2011, Impostures – 2012 parmi tant d’autres). Depuis 2006, elle donne également des ateliers de création chorégraphique et intervient également à de nombreuses reprises en milieu scolaire dans le cadre des projets fédérateur autour des créations de la compagnie.

(Source : http://www.ecolededansedegeneve.net/)

Année 2015-2016  

Faizal ZEGHOUDI

Section Contemporain
Faizal Zeghoudi, chorégraphe, metteur en scène fonde sa compagnie en 1997. Sa compagnie, installée à Bordeaux depuis 2001, est soutenue par le Ministère de la Culture DRAC Aquitaine, la Région Aquitaine et les Conseils Généraux de la Gironde et des Landes. L’œuvre de Faizal Zeghoudi témoigne d’une connaissance de la chorégraphie et de la mise en scène qui lui a ouvert les scènes nationales et internationales. En 2010, il a été invité par le festival Iberoamericano à présenter une œuvre originale pour célébrer le bicentenaire de l’indépendance de la Colombie. Le Festival Iberoamericano est un festival qui accueille des artistes venus de tout le continent latino-américain. Des spectacles de danse, théâtre, musique et chant sont présentés à des milliers de spectateurs, amateurs et professionnels, venus du monde entier.
Son expérience d’artiste l’a, par ailleurs, conduit à ciseler sa connaissance des différents aspects de la création contemporaine et l’a confronté à de multiples disciplines autres que la danse. Il a été artiste interprète pour plusieurs chorégraphes dont Myriam Dooge, Mick Guillaume, Pedro Pauwels, dans plusieurs films dont les réalisateurs sont Luc Besson, Marcel Bluta, Gilles Bréhat, Jean Marie Perrier et Frederick Noy. Il a été sollicité par plusieurs metteurs en scène ou réalisateurs cinéma comme Florent Sauze, Jean Louis Thamin au Centre Dramatique National de Bordeaux ou bien les Compagnies Anamorphose de Laurent Rogerot et les Manufactures Verbales dirigé par Jacques Aymoninot, Marie Christine Mazzola pour collaborer comme chorégraphe sur leur projet artistique de créations, théâtrales et ou musicales comme en 2011 dans « La Belle Hélène » à l’Opéra National de Bordeaux et en 2015 invité par l’Orchestre symphonique de Mulhouse pour présenter « Le sacre du printemps ou le cri de l’indépendance » avec les 73 musiciens en directe à la scène nationale La Filature de Mulhouse.
Visuel et sensuel, il tente de faire reposer son travail sur différentes lectures du corps qu’il donne à voir comme autant de réalités, où le mouvement n’existe pas uniquement pour lui-même ; bien au contraire, le jeu entre le réel et l’abstrait prend sa source dans l’humanité et la proximité. Son intérêt pour les auteurs de théâtre lui fournit le matériau quotidien de son inspiration : parler d’hommes et de femmes, parler aux hommes et aux femmes, donner à montrer leurs silences, leurs joies ou leurs travers, leur intimité d’individus en permanente construction. Avec « Chorégraphie de la perte de soi » créé en 2014, Faizal Zeghoudi nous livre « Une œuvre d’une grande portée philosophique qui amène à réfléchir sur la condition sociale et culturelle de la femme dans les pays du Maghreb » dixit J.M Gourreau. Critique de danse.
Depuis 1997, la compagnie Faizal Zeghoudi et ses spectacles sont régulièrement présentés en France et à l’étranger (Espagne, Colombie, Canada, Italie, Maroc, Suisse…). Elle investit autant des lieux de danse que des endroits surprenants non réservés à sa représentation. La compagnie Faizal Zeghoudi est soutenue par :Le Ministère de la Culture – DRAC Aquitaine, le Conseil Régional d’Aquitaine, le Conseil Général de la Gironde, la Ville de Bordeaux.

HAMID BEN MAHI

Après des études chorégraphiques au CNR de Bordeaux où il a été médaillé d’or en Modern Jazz, à l’école supérieure de danse classique Rosella Hightower à Cannes et au sein de l’école d’Alvin Ailey à New York (USA), Hamid BEN MAHI dessine son destin de chorégraphe et développe son interprétation au côté d’artistes comme Philippe Découflé, Michel Schweizer ou encore Kader Attou.
En 2000, il crée la compagnie HORS SERIE et entreprend une recherche où il questionne l’identité du danseur hip-hop, son histoire, son vécu et sa volonté d’être sur scène. Volonté qui le poussera à créer CHRONIC(S) en 2002 en collaboration avec Michel Schweizer, SEKEL en 2004, FAUT QU’ON PARLE ! Au Festival d’Avignon 2006 en collaboration avec Guy Alloucherie, ON N’OUBLIE PAS au Festival Montpellier Danse 2007, LA GEOGRAPHIE DU DANGER créée en 2010 au Centre Chorégraphique National de La Rochelle / Poitou-Charentes, Kader Attou / Cie Accrorap puis tout dernièrement BEAUTIFUL DJAZAÏR créée en 2011 en collaboration avec la compagnie Mémoires Vives. En 2013, il créera APACHE, pièce de groupe sur les œuvres d’Alain Baschung.
Hamid Ben Mahi est artiste en partage au Centre Chorégraphique National (CCN) de la Rochelle / Poitou-Charentes, Kader Attou / Cie Accrorap, artiste en résidence au Théâtre Louis Aragon, scène conventionnée danse dans le cadre du dispositif « Tremblay, territoire(s) de la danse » et en résidence à la M270, Maison des Savoirs Partagés sur la commune de Floirac.
De plus, il est régulièrement soutenu par le Centre Chorégraphique National d’Aquitaine en Pyrénées Atlantique – Malandain Ballet Biarritz dans le cadre du dispositif « accueil studio », des scènes conventionnées danse et de nombreux lieux de diffusion et de création nationaux et internationaux sensibles à sa démarche artistique.

Alexandre Nipau

Après une formation en Danse Contemporaine au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Lyon, Alexandre Nipau intègre le Ballet d’Angelin Preljocaj – Centre National Chorégraphique d’Aix-en-Provence, en tant qu’artiste chorégraphique et intervenant pédagogique.
Il se produira dans le Sacre du Printemps, Helikopter, Romeo & Juliette, Centaures, Near Life Experience, N, Quatre Saisons à travers le monde pendant 5 ans.
Titulaire du Diplôme d’État de professeur de Danse dans les trois disciplines Classique, Contemporain et Jazz, il enseigne la Danse Classique et la Danse Contemporaine au Conservatoire à Rayonnement Municipal de Dax depuis 2006, et chorégraphie depuis 2008 pour la compagnie Amuovo DC.

Carole VERGNE

Danseuse-interprète et chorégraphe / intervenante professionnelle
Après une formation en danse contemporaine, elle part à la rencontre du travail de personnalités comme Christine Bastin, Régine Chopinot, Mathilde Monnier, Daniel Larrieu, Franck Beaubois, Patricia Kuypers, Claire O Neal (Bruxelles), Hofesh Schecter (Londres), Gabriella Maiorino (Amsterdam),… C’est chez Marie Siles et Toufik Oudrhiri Idrissi qu’ elle deviendra interprète. Influencée par diverses rencontres elle développe un langage personnel. Sa recherche se fait autour d’un langage personnel, influencée par diverses rencontres, elle fonde son travail sur la conscience et l’engagement. Une invitation à traverser le sensible, une dynamique du mouvement basé sur une technique de sol essentiellement. A travers la découverte d’une danse physique et engagée, qui emprunte les appuis du yoga, les travaux de l’A.M.D et de la B.M.C… Elle cherche à revisiter les fondamentaux de la danse contemporaine, tout en conservant un corps organique aux prises avec une dynamique de posture. L’enjeu alors est de lâcher prise afin de trouver une tonicité moindre pour s’engager dans un mouvement plus juste.  En 2010, elle créée le Collectif a.a.O avec la pièce  « 2 degrés de liberté suffisent » , un objet protéiforme à l’image de son univers, inspiré et nourri de diverses origines. Potentiellement multiples dans ses modes d’expression, elle souhaite aborder des médiums qui l’invitent à réfléchir en dehors de ses champs de compétence. Depuis, elle explore d’autres mondes comme l’écriture, la vidéo, le dessin, le son et les intègre à son travail de création. Elle signe un solo  » Y’a trop de bruit pour que je puisse t’aimer  » en 2012,  « Sublimis » en 2011, puis « En stock » la création 2012-2013, une pièce pour 5 danseurs qui sera à l’affiche de plusieurs événements culturels pour la saison 2013-2014 : Novart (La Manufacture Atlantique-Bordeaux), Le Festival Trafik (Gare Mondiale-Bergerac), le Festival Les Didascalies (Le Palace-Périgueux en partenariat avec l’OARA et l’Agence Culturelle Dordogne Périgord)…

Les Années Précédentes 2006 > 2015 

2014 > 2015

Source photo : kelemenis.fr

SHLOMI TUIZER ET EDMOND RUSSO / COMPAGNIE AFFARI ESTERI (Paris)

SHLOMI TUIZER
Né en Israël, Shlomi Tuizer reçoit sa formation principale à l’école de Bat-Dor à Tel-Aviv. En 1992 il intègre La Batsheva Dance Company, sous la direction d’OhadNaharin, où il interprète ses pièces, ainsi qu’un répertoire plus large incluant des pièces de William Forsythe, AngelinPreljocaj, Jiri Kylian, Russel Maliphant, etc… Il  collabore avec le chorégraphe français Hervé Robbe de 1994 à 2002 en tant qu’interprète sur plusieurs créations, et l’assiste en remontant plusieurs de ses pièces pour des compagnies et structures pédagogiques en France et à l’étranger. Parallèlement, il interprète des pièces de Lionel Hoche, Muriel Piqué, et du chorégraphe américain Wally Cardona. Il entame une recherche personnelle en répondant aux invitations de l’Art Tower Mito au Japon pour créer et interpréter les duos How soonisnow ? , en 2002 et B-side en 2003.

EDMOND RUSSO
Né en Italie. Après avoir suivi l’enseignement de Rosella Hightower au Centre de Danse International de Cannes, il est engagé, en 1992, par le Ballet de l’Opéra National de Lyon sous la direction de YorgosLoukos. En cinq ans, il interprète les chorégraphies de (entre autres) Maguy Marin, Bill T. Jones, Stephen Petronio, Joachim Schlomer, Dominique Bagouet, Jean-Claude Gallotta, William Forsythe, Jiri Kylian et AngelinPreljocaj. Il entame une collaboration avec Hervé Robbe au Centre Chorégraphique National du Havre Haute-Normandie, et participe à ses projets entre 1998 et 2004. Il est aussi son assistant pour deux créations chorégraphiques au CNSMD de Paris, ainsi que pour une création à l’Academy of Performing Arts d’Hong Kong. Il travaille avec la chorégraphe Joanne Leighton à Bruxelles en tant qu’assistant et interprète sur plusieurs pièces, par intermittence, jusqu’à 2009. En décembre 2001, Un-cert’1 chemin fut sa première création, solo présenté au Festival International de Danse de Cannes.

Ils co fondent en 2004, la Compagnie AFFARI ESTERI  après une collaboration sur le duo StutteringPiece en 2003…de là naissent de nombreuses créations :
– entre 2005 et 2007 : Le Projet « tenses » avec ses volets  Airports (tenses 1) et Les Avenants (tenses 2-3)
– 2009 :  inside #####, pour 5 interprètes, au Centre National de la Danse à Pantin / Rencontres chorégraphiques internationales de Seine-Saint-Denis
– 2010 : Lings , pour 6 interprètes, créée au Festival Météores au Havre
– 2012 :  le duo Embrace, au Festival Faits d’hiver à Paris
– 2014 : Tempéraments
Ils sont les artistes associés du Projet CORPUS FOCUS – itinéraire danse & calligraphie initié par le CF ADAGE , en collaboration artistique avec Anne-Flore Labrunie, designer-calligraphe. L’événement proposera sur mars-avril-mai 2015 un itinéraire intéractif danse composé de créations chorégraphiques, conférences-débats, expositions photos, master classes. www.corpusfocus.fr : du 27 mars au 13 mai 2015

Sabri COLIN LEBLALTA

Référent Pédagogique
Danseur-interprète & chorégraphe
Sabri Colin découvre la danse à l’âge de 19 ans. Il débute par le Breakdance en intégrant le crew RUFF’N’X avec qui, il sortira vainqueur du Battle of the Year 2006 et 2007. Il intègre en 2008 la Compagnie anglaise DECALAGE sous la direction de Mickael Rivière avec qui il tourne à travers l’Europe avec la création « BREAKINPOINT ». Il partage la scène avec des danseurs et des compagnies du monde entier comme FLYING STEPS, la Cie SALAM, le danseur SALAH du Vagabond Crew, MISTER WIGGEL’S. Il décide d’approfondir son art et intègre le centre de formation de Cinthya Jouffre en Alsace. Il en sort diplômé et poursuit sa formation à Bordeaux au Centre de Formation Adage. En complément de sa carrière de danseur professionnel, il enseigne depuis 2008 sa danse Hip-Hop, Break, New Style et Abstract au sein de différentes écoles. Il est invité pour faire des stages à travers la France et intègre en 2009 l’équipe pédagogique du Centre de Formation Adage où il y fait sa première création « IMPACT » en 2010.

Il est aujourd’hui danseur interprète pour la Compagnie Käfig pour laquelle il danse à travers le monde entier 3 créations : « Yoo Gee Ti » , « Kampus » et « Recital à 40 ». Il est le référent en danses urbaines du C.F. Adage pour lequel il a crée plusieurs pièces : « Impact », « Ah oui moi aussi », « Syndrome » et « Hybrid Theory ». Sur l’année 2014-2015, il présente DRAGON, avec les danseurs Anthony Berdal / Marie Buffet / Miléna Costedoat / Lucie Detchart / Pearl Ebene Odou / Lucile Prieur / Ella Roy / Sophie Verrez.

Dans cette pièce, Sabri propose une surprenante plongée dans un univers à la rencontre de deux arts qui ont marqué l’histoire des hommes : l’écriture et la danse. Dans l’élan de l’instant, le mouvement jaillit du dedans, se déploie dans l’espace, se pose et laisse une trace. DRAGON invite à la communion entre la calligraphie et la danse de l’Être, là où le signe rejoint l’impalpable. La danse de Sabri Colin s’inspire d’un souffle où chaque geste naît de l’intérieur et se déploie dans l’espace comme une métamorphose de l’âme. Pour montrer combien la danse et la calligraphie peuvent s’allier pour à la fois éveiller et émerveiller, cette création propose d’observer « le signe » sous toutes ses coutures. Signes tracés par les hommes, à la source de l’écriture, des alphabets et de notre mémoire collective. Signes furtifs dessinés par les mouvements du corps et la danse, depuis des temps immémoriaux. Signes aujourd’hui écrits dans l’espace par l’art émergeant de la calligraphie. Quel est le mystère de la création artistique et le rapport singulier au monde que cultivent les artistes ?

2013 > 2014

SHLEMIL THEATRE

 Les intervenants : Cécile Roussat & Julien Lubek 

 Cécile Roussat & Julien Lubek, metteurs en scène, chorégraphes, comédiens mimes se sont rencontrés en 2000 auprès du célèbre mime Marceau. Ils assurent depuis 5 ans la direction artistique de la compagnie de théâtre visuel le Shlemil Théâtre. Leurs spectacles, salués par la critique, tournent en France, en Europe et en Asie. Ils sont par ailleurs régulièrement invités comme metteurs en scène et chorégraphes par des maisons d’opéra (Opéra Comique à Paris, Opéra de Rouen, Opéra Royal de Wallonie (Liège)…). En tant que pédagogues, ils animent régulièrement des stages autour du jeu masqué, de la présence scénique, et de la théâtralité de la danse (Académie internationale de Sablé-sur-Sarthe, French May Hongkong…). Julien Lubek est par ailleurs depuis 2010 le professeur de mime du Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique de Paris.

Le projet pour le Centre de Formation ADAGE

« Nous  dirigerons, sur l’année 2013-2014, un atelier de création auprès des danseurs du Centre de Formation ADAGE à Bordeaux. Il s’agira premièrement d’un travail de transmission d’un vocabulaire issu du mime corporel dramatique (Etienne Decroux) et du travail du jeu masqué et du clown. En effet, ces deux facettes se complètent pour nous de façon indispensables pour nourrir la présence du danseur : la technique du mime inclut notamment les notions d’arrêts, d’attitude, de suspension, d’enracinement, de contrepoids et de dissociation. Autant d’éléments qui viennent structurer différemment le corps du danseur, sollicitent un travail musculaire et rythmique spécifique, et sont porteur d’une dramaturgie corporelle intrinsèque. Néanmoins, notre objectif est bien d’amener nos élèves danseurs à une expression sincère, originale et vivante de leur intériorité. C’est là qu’intervient le travail du masque et du clown, qui permettent de développer une présence scénique épurée et dénuée de tout artifice conventionnel. Le corps y révélera sa maladresse, son unicité, sa sensibilité, que la technique du danseur-mime viendra, dans un dernier temps, ré-amplifier et esthétiser. Nous partirons d’improvisations, de personnages au caractère lisible pouvant aller jusqu’à l’extravagance, tout en restant dans une sensibilité et une sincérité. Sous forme de numéros isolés et relativement brefs, nous tenterons d’imaginer, selon les propositions des danseurs, des situations allant du surréalisme au quotidien d’apparence banal mais porteur de sens comique ou pathétique. »

« Nous travaillerons beaucoup avec des accessoires, dont la manipulation relève de la même exigence de sensibilité et de technicité que celle du propre corps de l’interprète, et multipliera les possibilités visuelles et les significations symboliques des situations. Dans un dernier temps, ces numéros s’imbriqueront les uns dans les autres pour donner une évocation où le chorégraphique devient théâtral, et où le danseur s’appuie sur son corps, ses partenaires, la musique (essentiellement baroque et classique), mais également l’objet et surtout le public pour transmettre un propos dramatique et stylisé. »

http://www.shlemiltheatre.com/

Sabri COLIN LEBLALTA

Référent Pédagogique
Danseur-interprète & chorégraphe

Au cours de l’année 2013-2014, Sabri Colin Leblalta présente la création « Hybrid Theory ». Malgré le rejet dont elle est souvent l’objet « la danse hybride », apparaît, comme un des arts les plus impliqués et les plus fertiles dans le mouvement d’adoption  par les artistes. Un mouvement d’autant plus paradoxal qu’il ne se revendique pas d’une école. Il concerne autant la danse classique que la danse contemporaine ou le hip-hop… Il procède au moins autant par créations, par hybridation, par recombinaison, par « re-mix » qu’en invention et en transdisciplinarité… Ce n’est pas de la danse, entend-on. Ce n’est pas seulement de la danse, analyse-t-on. C’est aussi de la danse, reconnaît-t-on.

Patricia BORGES HENRIQUES

Professeur CA et responsable pédagogique de la formation en danse contemporaine
Formée d’abord au Portugal, à l’école de la Compagnie de Danse de Lisbonne (CDL), puis en France à l’Ecole Supérieure de Danse Rosella Hightower à Cannes, où elle obtient son diplôme d’Etudes Chorégraphiques et d’interprète.Elle intègre ensuite « Les Embarqués », au sein du Ballet Atlantique Régine Chopinot. Danseuse interprète depuis 1991, elle a forgé son expérience professionnelle dans la Compagnie de Danse de Lisbonne (CDL), le Ballet Atlantique Régine Chopinot (B.A.R.C), la Compagnie Stanislaw Wisniewski, la Compagnie Epiphane, Compagnie L’Adret, la Compagnie ECLATS, et de façon plus marquante dans « Le groupe Incliné », compagnie T  affanel, avec la chorégraphe Jackie Taffanel. Diplômée d’Etat au PESMD Aquitaine depuis 2003, elle est titulaire du Certificat d’Aptitude (CA) au C.N.S.M.D. de Lyon. Au CF Adage elle enseigne la technique de la danse contemporaine, la culture chorégraphique et mène les ateliers de la cellule chorégraphique. Par ailleurs, elle enseigne aux Ateliers du Cuvier du Feydeau à Artigues (CDC d’Artigues), à l’école Municipale de danse « Le Carré » à Saint-Médard en Jalles, en tant que professeur titulaire. Elle est aussi formatrice en pédagogie de la danse contemporaine dans le cadre de la formation au Diplôme d’Etat au sein du PESMD Aquitaine. Elle est également titulaire du concours de Professeur d’Enseignement Artistique (PEA /cadre Fonction Publique).

2012 > 2013

Javier TORRES

Formateur au Netherlands Dans Theatre, Helsinki Dance Company, à la Compagnie Nationale de Madrid, au Cullberg Ballet et au Stuggart Ballet
Né à Mexico, Javier Torres se forme à la National School of Ballet comme danseur et comme enseignant de la méthode cubaine. Une bourse accordée par le German Ballet International Foundation en 1988 lui permet de venir en Europe poursuivre sa formation et interpréter plusieurs pièces du répertoire moderne et classique. En 1989, il collabore avec Jorma Uotinen au Helsinki City Theatre, puis rejoint le Finnish National Ballet au sein du corps de ballet jusqu’en 2007. Javier Torres chorégraphie depuis 1980 et compte à ce jour 25 créations à son actif. Il a notamment créé pour le Finnish National Ballet Boleros, TEL-A-VISION et Poppies et Calles Zigzagueantes pour le Kuopio Dance Festival. En 2007, il dirige une production de La Belle au bois dormant de Tchaïkovski pour le Finnish National Ballet. Depuis 2000, Javier Torres a participé à de nombreux symposiums de médecine autour de la danse, intervenant ou conduisant des ateliers sur sa recherche autour de la pédagogie en danse classique, du point de vue psychologique aussi bien que fonctionnel. Javier Torres enseigne au sein de nombreuses compagnies telles que le Finnish National Ballet, le Stuttgart Ballet, le Cullberg Ballet, le Nacho Duato Dance Company, le Norwegian Ballet et pour le Ballet de l’Opéra de Lyon.

Marie Françoise GARCIA

Professeur (DE) / Conservatoire National Supérieur de Lyon

Diplômée du CNSMD de Lyon en 1988, Marie-Françoise Garcia réintègre cet établissement en 2003, mais cette fois comme professeur de danse contemporaine, titulaire du Certificat d’aptitude. Pendant cette « absence », ses principales rencontres sont Claude Brumachon (Centre chorégraphique National –CCN- de Nantes), Odile Duboc (CCN de Belfort) ou encore Régine Chopinot – CCN de La Rochelle avec qui elle collabore pendant dix ans, compagnie de création et de répertoire avec notamment la première reconstitution d’une pièce de Dominique Bagouet après sa disparition, Le Saut de l’ange. Dans cet environnement, elle commence un important travail de recherche autour de l’enseignement de la danse : elle encadre, entre autre, la Cellule d’Insertion Professionnelle mise en place par Régine Chopinot en 1994. C’est aussi là qu’elle commence le yoga : elle obtiendra un diplôme, décerné par l’Institut Français de Yoga, et l’enseigne dans différentes structures depuis 2003, notamment au CNSMD de Lyon. Parallèlement à son poste d’enseignante, Marie-Françoise Garcia continue sa carrière de danseuse avec Joanne Leighton (Cie Velvet basée à Bruxelles) dont elle est aussi l’assistante. Elle est professeur invitée dans des compagnies professionnelles, tisse des liens privilégiés avec l’Ecole nationale supérieure d’architecture de Lyon et répond à des commandes de créations chorégraphiques, notamment avec les musiciens du groupe « Les Concerts Impromptus ».

Valérie RIVIERE

Chorégraphe / Compagnie Paul les Oiseaux (Bordeaux)

Valérie Rivière a commencé ses études de danse au Conservatoire National de Région de Bordeaux en 1974. Elle étudie ensuite à l’école de la Princesse Grace sous la direction de Marika Besobrasova à Monte-Carlo puis entre à Mudra Bruxelles, école de Maurice Béjart pour devenir danseuse professionnelle. Elle découvre durant cette formation, un attachement particulier pour la chorégraphie ainsi qu’un vif intérêt en direction des autres arts qui y sont dispensés.

De retour en France en 1987, elle fonde, avec Olivier Clémentz, Paul les Oiseaux.  Durant les quatre années qui suivent, ils s’attachent à un travail de laboratoire afin de désapprendre et de construire un nouveau langage permettant ainsi à chacun d’acquérir une signature singulière. D’une manière générale, Paul les Oiseaux préfère les choses dites de profil, les oscillations du geste, la douceur des aveux. Cela donne des images fortes, un charme fait de savoureuses étrangetés et de mystères consentis. C’est dans cette entreprise totale de remise en cause de leur savoir technique et le refus du vocabulaire mis à leur disposition par leurs maîtres qu’ils concoctent loin des regards, dans un esprit de restructuration appliqué à leur désir de mystère et de métaphysique, leur première création Les Noces Chimiques de Paul les Oiseaux. En 1992, Olivier Clémentz quitte la compagnie.

Suivront onze autres pièces chorégraphiques, signées par Valérie Rivière, qui toutes à leur manière s’attacheront à rencontrer des univers plastiques sans jamais les asservir.

Invitée au Centre de formation Adage, elle présente « Département Rêves » : « Inspirée par l’œuvre photographique de Tim Walker, j’ai proposé à mon équipe une plongée dans l’univers fascinant de ce faiseur de rêves. Voyageant à l’intérieur de photos choisies et influencées directement par notre ressenti nous nous sommes réapproprié ces mondes afin d’écrire une danse faite de détails et d’énergies.  Nous l’appelons Département Rêves. »

Valérie Rivière

Marjorie HANNOTEAUX

Danseuse-Interprète pour Blanca Li, Montalvo-Hervieu, la Compagnie de Pietragalla, Dominique Hervieu, Georges Momboye et Marie Agnès Gillot. Actuellement assistante de Mourad Merzouki.

Elle présente au Centre de Formation Adage « Less is More » :  La « less is more attitude » consiste à viser la propriété matérielle minimum : « Moins je possède, plus je suis libre … » Ce principe que l’on peut aussi associer à un courant architectural des années 60 s’apparentant à l’art minimaliste, principe cher au célèbre architecte allemand Mies Van Der Rohe est transposable au mouvement. « Moins c’est mieux ». Que peut-on ôter pour avoir plus, être mieux, se libérer de toute fioritures et sur jeu, avoir plus de sensations, plus de liberté, plus d’authenticité, plus de lâcher prise…Réponse : un sens, une volonté, de l’espace, une décision, une logique d’exécution, un vêtement?

Du manque ne naît-il pas le désir, de la frustration le plaisir? Laisser parfois place à l’aléatoire, au chaos maitrisé pour plus d’évasions, de réactions, de vertiges. Serrer la vis au mouvement en l’enfermant et le piégeant dans des couloirs lumineux. Toujours imposer des contraintes avec le désir de les sublimer. Aboutir à une danse non narrative donnant place à l’imprévu qui générera dans ces inattendus des états de corps différents.

Collectif 2 temps 3 mouvements avec Mathieu Desseigne-Ravel

Matthieu DESSEIGNE-RAVEL Ballets C de la B.

Issu d’un parcours circassien, Mathieu Desseigne Ravel a étudié au Centre National des Arts du Cirque (CNAC), à l’ENACR (Ecole Nationale des Arts du Cirque de Rosny) et à l’Université d’Avignon et des Pays de Vaucluse.

Régina ADVENTO

Compagnie Pina Baush / danseuse-interprète

Ludovic LEZIN

Ballet Angelin Preljocaj

Soleil KOSTER

Ballet Angelin Preljocaj

Katia NOIR

Compagnie Paul les Oiseaux / danseuse-interprète

David RODRIGO

Pedro PAUWELS

Compagnie Pedro PAUWELS / chorégraphe

Claudio STELLATO

Compagnie Karine Ponties

Faizal ZEGHOUDI

Compagnie Faizal ZEGHOUDI / chorégraphe

Sylvain PRUNENEC

Danseur-interprète

Auguste OUEDRAOGO

Compagnie Auguste-Bienvenue

Toufik OUDRHIRI IDRISSI

Compagnie Toufik OI

Hamid BEN MAHI

Compagnie Hors Série

Gilles BARON

Compagnie Gilles Baron / chorégraphe

Samuel MATHIEU

Compagnie Samuel Mathieu / chorégraphe

Virginie BARJONET

Elle est invitée pendant l’année 2010-2011 pour la création d’un projet Danse-Cirque avec nos stagiaires et l’Ecole de Cirque de Bordeaux. Virigine Barjonet est danseuse et chorégraphe avec un parcours éclectique : de formation classique au Conservatoire de Lyon, elle signe son premier engagement à 18 ans au Jeune Ballet de France, elle travaille ensuite avec diverses compagnies européennes, tout en orientant progressivement son métier d’interprète vers la danse contemporaine. Parallèlement à sa carrière de danseuse, elle obtient son diplôme d’état dans 3 disciplines ainsi qu’une licence d’Arts du spectacle à Paris 8. Curieuse du monde de la scène, elle s’intéresse aux arts du cirque et particulièrement aux aériens, technique qu’elle s’approprie en utilisant son bagage de danseuse avec la Cie L’Eolienne avec laquelle, elle travaille 7 ans, en tant qu’interprète et chorégraphe. Elle voltige également avec les Elastonautes et danse chez Maryse Delente. Elle met en scène son travail personnel avec la Compagnie Dynamo qui compte actuellement 4 pièces à son répertoire, toutes mélangeant danse au sol et en suspension. Virginie Barjonet a été sollicitée pour monter des chorégraphies à l’extérieur de sa compagnie : Ecole de cirque de Roanne, Conservatoire de danse de Nancy, Défilé de la biennale de la danse de Lyon.

Annabelle BONNERY

Annabelle débute la danse au CNR de Dijon à l’âge de 8 ans et poursuit cette formation en danse contemporaine et classique jusqu’à l’âge de 17 ans. Au cours de stages, elle rencontre Ramon Oller et intègre la Compagnie Metros à Barcelone en 1991. Elle rejoint ensuite le CCN de Grenoble /Jean-Claude Gallotta, fin 1994, avec qui elle dansera les créations et les pièces du répertoire pendant 4 ans. Puis elle réalise une reprise de rôle et participe à une création avec la Compagnie Taffanel à Montpellier pour ensuite rejoindre, en 2000, la compagnie Rui Horta à Munich (Allemagne) puis à Montemor-o-Novo (Portugal) pour les pièces Zeitraum, Blindspot, Oir et le film Rugas. Elle est également assistante auprès de Rui Horta pour différents projets. Elle rencontre la Compagnie Maguy Marin au cours de ce parcours et vient la rejoindre en 2005 pour une reprise de rôle dans Umwelt. La même année, elle rejoint la compagnie de Christine Bastin pour De la lune et de l’eau. En 1998, elle crée, avec François Deneulin, la Cie L’ANE A BEL. Elle travaille avec nos stagiaires sa pièce de répertoire « Never Alone ».

Marianne ISSON

Artiste-interprète de la Compagnie Karine SAPORTA-CCN de Caen, Marianne ISSON fonde sa propre compagnie en poursuivant parallèlement un travail avec Susan BUIRGE. Elle réalise sept créations dont « Parcours ». En danse jazz, elle suit notamment l’enseignement de Raza HAMMADI (Technique Matt Mattox) depuis 1989. Fille d’un musicien de jazz, elle travaille et interprète en 2008, sous la direction de Daniel HOUSSET, une variation d’études créée par Donald Mc Kayle en 1996, baptisé « Rainbow Etude ». Elle est titulaire du Certificat d’Aptitude en danse jazz (CNSMD Lyon). Elle a été formatrice au CEFEDEM interrégional Bretagne – Pays de la Loire ainsi que professeur au Conservatoire à rayonnement Régional (CRR) de Nantes. Cette année, elle a été engagée au CRR de Caen afin de mettre en place le cursus complet en danse Jazz.

Sabine SAMBA

Compagnie GestueLL

Juliette PLUMECOCQ-MECH

Metteur en scène (théâtre)

Ludovic GALVAN

Danseur interprète et chorégraphe, professeur en danse contemporaine. Après le  CNR de Bordeaux en 1994, il poursuit sa formation à la Cie « Coline » (Cellule d’insertion professionnelle) 1997-1998 à Istres. Engagé par Françoise Murcia, Cie « Tournesols »; en 1999, il intègre le « Groupe Emile Dubois » dirigé par Jean-Claude Gallotta au CCN de Grenoble et y restera six ans, puis de 2007 à 2008 il danse dans la Cie Michel Kelemenis, à Marseille. Fort de cette maturité et créativité artistiques, cette progression s’inscrit vraiment dans son parcours professionnel. Son expérience lui a permis de travailler certains des courants majeurs de la danse contemporaine (Merce Cunningham, José Limon, Release) et la danse classique qui ont transformé sa relation à la danse. Son travail s’articule essentiellement entre l’espace du dedans et du dehors, le rapport à la gravité et la recherche du centre. En 2006 il crée sa compagnie, Cazorlaet chorégraphie le duo, « Memory Cell », en collaboration avec Hee-Jin Kim. Professeur expérimenté et diplômé d’Etat, il enseigne régulièrement en France et à l’étranger (Budapest, Damas) où il développe son activité, à Paris au Centre Des Arts Vivant pour la formation Choreia, au Studio Harmonic à Paris et au conservatoire de Chaville.

CAMILO ARENAS

Danseur interprète & chorégraphe / Professeur (DE) Chorégraphe chilien installé en France depuis 2003, Camilo Arenas est directeur artistique de la Compagnie Hors Champ basée à Agen depuis 2004. Il sillonne d’abord l’Amérique du Sud pendant des années (Chili, Brésil, Pérou/ Amazonie, Equateur) et a travaillé avec de nombreux artistes avant de participer à de nouvelles collaborations en Espagne puis en France. Il est créateur du métissage et de l’altérité et sa devise est de pratiquer un art généreux avec un sens du partage du dialogue et un lien fort avec le public. Ces dernières années en Europe, lui permettent d’accéder à des réflexions théoriques sur la danse. Ses créations, « Saison Blanche », « Saison Mapouche », « L’esprit de la forêt », « Valparaiso sous l’éclipse », « L’épervier » traversent les thèmes de la dictature, du chamanisme et sont empreints de poésie latino-américaine. Aujourd’hui, il poursuit sa quête en direction du Sud, à partir de son propre vécu. Avec les stagiaires de la Cellule Chorégraphique, il travaillera sur sa nouvelle création « Les lettres persanes ».

Formateurs & Artistes intervenants invités : Jazz

Alain GRUTTADAURIA – Chorégraphe invité pour l’année 2009-2010 pour le montage avec nos stagiaires de sa pièce « Bleu Papillon » qui sera présentée sur plusieurs scènes dans la région bordelaise. Chorégraphe, danseur et professeur international, il est un mélange étonnant d’influences contemporaines et jazz. Directeur de sa propre compagnie subventionnée, il propose des multiples pièces chorégraphiques qui font de lui, un des novateurs de cette nouvelle danse européenne. Dans le fond comme dans la forme, il est un artiste sensible doté d’une gestuelle surprenante jouant entre esthétisme, puissance et virtuosité. Energie, technique, accélération, fragmentation définissent particulièrement son style. Il accepte depuis 1998 d’être membre du jury pour la pédagogie jazz d’un Diplôme d’Etat Danse.

Lee BLACK – Lee Black né à Londres, il a débuté la danse à 17 ans. Sa formation a commencé jazz au London Dance Studios avec Arlene Phillips et Molly Molly. Aussitôt il est accepté au Rambert Ballet School. Il devient membre du groupe « Arlène Phillips Hot Gossip », premier groupe de danse à refléter les tendances musicales de l’époque sous forme de clips vidéos, punk, disco et new wave avec une émission de télévision « Kenny Everette video show ». Molly Molloy l’invite à paris en 1977 pour un contrat à la réouverture du Paradis Latin. Depuis il a toujours vécu en France et a travaillé avec des chorégraphes comme Larry Vickers, Claude Thompson, Arthur Plasschaert, Claudette Walker, Barry Collins ; pour des émissions de télévision, des spectacles, des publicités. En 1985, il intègre la Compagnie Régine Chopinot où il reste 4 ans (« Le Défilé » et « KOK »). Puis il devient assistant chorégraphe de Philippe Découflé pour les Jeux Olympiques d’ Albertville en 1991. En 1992 Lee Black passe son D.E. à Bordeaux et décide de continuer sa carrière dans l’enseignement.

STEPHANE BENAC – Les « Poubelles Boys » sont un trio français formé en 1992 réunissant un musicien, un comédien et un danseur. Tous trois écrivent, composent et mettent en scène chaque spectacle. Ils mélangent la musique, la danse et le théâtre. Stephane, à la fois musicien et danseur Jazz, propose un répertoire danse avec des interprétations originales.  Ils ne se contentent pas de produire de la très bonne musique sur des objets de bric et de broc, ils ne se limitent pas au pastiche ou à la parodie, mais ils réussissent à nous emmener un cran plus loin, dans l’absurde, la folie douce. Stéphane a effectué dans notre centre un travail qui lie à la fois la danse et les percussions corporelles.

Corinne LANSELLE – danseuse-interprète & chorégraphe internationale
Daniel HOUSSET – Professeur au PESMD
Peter MIKA – Compagnie COBOSMIKA
Patricia ALZETTA – Professeur CEFEDEM Normandie
Wayne BARBASTE – Chorégraphe
Marco CATTOI – danseur-interprète
Prisca GLOANEC – danseuse-interprète
Soraya BENAC – artiste-interprète / professeur de claquettes

Histoire de la Danse & Culture chorégraphique

Michel RAFFIER – Michel RAFFIER commence la danse à 6 ans puis débute sa carrière sous la direction de Charles AGUADO. Auditeur libre à l’Opéra de Lyon, il prend des cours avec le prestigieux KANIKI avant de devenir danseur professionnel à l’Opéra de Lille pendant 3 ans. Durant ces années il maîtrisera le répertoire des grands ballets classiques. Puis, il arrive à l’Opéra de Bordeaux sous la direction de Wladimir SKOURATOFF et interprète les grands rôles du répertoire. Il sera, un peu plus tard, danseur invité au Capitole de Toulouse pour remplacer le danseur étoile. Il repart à Avignon où il travaille avec de célèbres metteurs en scène. Après une fabuleuse carrière de danseur où il côtoie même Joséphine BAKER, Michel devient professeur de danse et intervient au PESMD de Bordeaux et au Centre de Formation Adage.

Christine GRIMALDI – Danseuse de formation classique (Théâtre d’Angers, Rouen, BTC Amiens, etc.), Christine Grimaldi quitte le ballet classique pour se consacrer à la danse contemporaine. Sans cesse à la recherche d’une expression nouvelle, elle travaille sous la direction de maîtres aussi différents que Jérôme Robbins, Félix Blaska, Alwin Nikolais ou Alwin Ailey. Elle danse aux côtés de Dominique Bagouet, Caroline Carlson, Odile Azagury et étudie le Bharata Natyam, danse classique de l’Inde du Sud. Elle fonde par la suite sa compagnie à Bordeaux en 1988.

Florence DEUBEL – chorégraphe
Lise SALADIN – responsable pédagogique Le Cuvier- Centre de Développement Chorégraphique d’Aquitaine
Patricia BORGES HENRIQUES – danseuse-interprète / chorégraphe / professeur CA en danse contemporaine
AGNES BENOIT – Pédagogue / chorégraphe / libraire Agnès Benoît se forme en danse contemporaine et travail corporel, auprès de Jean Masse et Jacques Garros à Bordeaux. Diplômée de Bennington College aux Etats-Unis, elle obtient un MFA (Master of Fine Arts) en chorégraphie et improvisation. Durant les six années qui suivent, elle enseigne à l’Univeristé de Rochester, New-York. En 2006, elle s’installe à Berlin, où elle crééeBooks on the move, librairie web et itinérante, spécialisée en danse contemporaine et performance. Depuis l’automne 2013, Agnès Benoît est de retour sur Bordeaux, l’aventure Books on the move se poursuit en région Aquitaine et dans toute l’Europe, accompagnée de Stéphane Pichon, journaliste indépendant, spécialiste dans le champ culturel. Agnès Benoît est l’auteur de On the Edge / Créateurs de l’imprévu (Nouvelles de danse 32/33, Contredanse, 1997 & 2008). Dans ses ateliers, elle propose un travail autour de la pratique en studio et une approche théorique. La lecture, la danse et l’échange sont abordés  d’une manière simultanée. Elle est en charge de l’ atelier « Lecture Mouvementée » pour la Cellule Chorégraphique du C.F. ADAGE.

Relation musique-danse

François QUEYREUR – Percussions corporelles
Pascal SEVAJOLS – Relation musique danse / répétiteur Opéra National de Bordeaux
Stéphane GUIGNARD – Culture musique contemporaine / directeur artistique Compagnie Eclats – Bordeaux
Jean MASSE – Formation musicale & rythmique / Centre Lafaurie Monbadon / danseur-chorégraphe & professeur DE

Anatomie & Conscience corporelle en mouvement

Jacques GARROS – Respiration et Conscience corporelle / Centre Lafaurie Monbadon / psychomotricien diplômé
Marie Christine PLION – formatrice en anatomie & analyse du mouvement / praticienne Body Mind Centering / CESMD Poitou-Charentes : formatrice DE professeur de danse
Adjoa DOMELEVO – praticienne Méthode Feldenkrais

Jeu d’acteur & interprétation – Voix – Corps en mouvement

Fabienne PARIS – comédienne
Emanuelle DAMAYE – chorégraphe & metteur en scène / opéra-théâtre
Frédéric BOLY – professeur de Kung Fu / fondateur Ecole des Dix Epées (Bordeaux)

Henri BONNITHON – comédien – metteur en scène – auteur (Compagnie Apsaras) / professeur de théâtre / Diplômé Ecole Internationale Mimodrame Mime Marceau-Paris
Formé au Conservatoire de Bordeaux puis à l’Ecole Internationale du Mimodrame Marcel Marceau à Paris, il découvre le théâtre masqué au Théâtre du Soleil. Boursier de la Villa Médicis Hors les Murs, il étudie à Bali le théâtre “Topeng”. Il est diplômé des Hautes études en sciences sociales. Il crée la Compagnie Apsaras théâtre pour laquelle il met en scène plusieurs spectacles : « Les routes de l’exil », « Gilgamesh », « L’alchimiste », « Une soirée chez M. et Mme Boulingrin », « Faits d’hiver » à partir d’une écriture personnelle. Il réinterroge les formes traditionnelles à travers des sujets contemporains et place le jeu d’acteur au centre de ses préoccupations. Attentif à l’aspect populaire de l’acte théâtral, sa démarche créatrice intègre aussi un questionnement politique et historique. Il est intervenant à la l’Université Michel de Montaigne de Bordeaux pour la section Arts du spectacle.  Il encadre l’ « atelier jeu d’acteur et interprétation » du Centre de Formation ADAGE.